L’éruption continue ces derniers jours dans l’Holuhraun, et son intensité varie au fil du temps. Ainsi le 1er septembre, on annonçait une baisse de l’intensité par rapport à la veille, tout en reconnaissant une activité encore puissante. Les fontaines de lave ont atteint des hauteurs de 30 à 50m. Le 2 septembre, l’activité sismique semblait avoir encore diminué mais cette nuit, aux alentours de 3h du matin le 3 septembre, un séisme de magnitude 5,5 a heurté le Bárðabunga, l’un des plus forts depuis le début de l’éruption. Trois autre séismes d’une magnitude supérieure à 4 ont eu lieu hier ; en tout, ce sont environ 500 tremblements de terre qui ont secoué le secteur hier, indiquant une nouvelle hausse de l’activité.

Il est donc toujours aussi difficile de prévoir la suite des événements. A ce jour le secteur reste toujours fermé et il n’est pas possible d’accéder au lieu de l’éruption pour en admirer le spectacle. Mais une nouvelle vidéo, visible ICI, permet de se faire une idée de la situation.

Accueil 80 Jours Voyages
Retour aux actualités

La lave continue de couler après l’éruption qui a eu lieu hier matin dans l’Holuhraun. Le Bárðarbunga a été touché par deux séismes cette nuit, de magnitude 3,9 et 4,2. Cette seconde éruption est beaucoup plus importante que celle de vendredi matin, mais sa nature ne la rend pas menaçante pour le trafic aérien. L’éruption émet principalement du basalte, et pas du tout de cendres, comme cela s’était produit en 2010 lors du réveil de l’Eyjafjallajökull.

La webcam du Bárðarbunga montre qu’un nouvel épisode éruptif a commencé ce matin vers 5h sur le site d’Holuhraun. L’éruption est sur la même fissure que précédemment mais serait d’une intensité plus importante. Le lieu correspond à la partie active du dyke à environ 4km au sud de la langue glaciaire de Dyngjujökull.

D’après le volcanologue Ármann Höskuldsson, la zone active serait d’1,5km le long de la fissure comme le montrent les images de la webcam.

La mauvaise météo rend difficile les observations avec la webcam…. A suivre !

Photo webcam – source Iceland Review