Le volcan Colima enregistre une exhalation de 2500 mètres de haut .

Le volcan Colima (aussi appelé Volcan Fuego) a enregistré hier à 7h34 , une exhalation qui a provoqué un panache de vapeur à haute teneur en cendres d’environ 2.500 mètres de haut .

A cause de la direction des vents, les pouvoirs publics ont mis en garde contre de possibles chutes de cendres dans les municipalités de Colima et Jalisco, situées dans la zone volcanique.

Les chercheurs de l’Observatoire volcanologique de l’Université de Colima attendent un pic d’activité du volcan maintenant que les pluies sont plus fréquentes dans la zone volcanique. Le nombre d’événements actifs est dans la gamme de 10 à 15 par jour.

L’alerte volcanique continue en phase préventive. Les Autorités , autour du Colima , maintiennent une zone d’exclusion de 5 kilomètres autour du cratère et de 12 kilomètres à Barranca Montegrande.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

29/06/2016. Colima , Mexique :

Source : Noticieros

Photos : Credit : Hernando Rivera Foto

Le jeudi 07 Avril le personnel de la recherche scientifique de la zone opérationnelle de l’Unité Etat de la protection civile de Jalisco , à bord de l’hélicoptère XC-VOY du gouvernement de l’Etat , a effectué un survol d’observation du Volcan Colima , afin de surveiller et d’analyser l’état et l’évolution du cratère volcanique.

Au cours du survol , il a été observé la croissance du cratère intérieur par rapport au cratère intérieur observé le 29 Février, qui a entièrement changé sa structure.
Le dôme de lave qui avait été formé a été réduit à des décombres et des produits de roche et cendres avec des exhalaisons continues.
De même, l’intérieur Ouest du cratère principal montre des effondrements importants des murs escarpés , laissant des dépôts d’avalanche.

Les pentes supérieures , jusqu’à Décembre étaient couvertes de lave, elles ont disparu et sont adoucies par la couche de cendres.
Enfin une activité fumerollienne importante dans le Sud et le Sud-Est du cratère a été identifiée et il a été constaté une activité intense des exhalaisons qui pouvaient atteindre 2.500 mètres de haut .
Il est à noter que les exhalaisons de grande ampleur, ne représentent pas de danger pour la population et les activités dans la région qui sont situées à l’extérieur du périmètre à haut risque établi sur la carte des risques volcaniques .

Après avoir analysé les informations recueillies, les scénarios suivants sont envisagés:

1. Un dôme occupe de nouveau le cratère et le remodèle avec des coulées de lave comme celles qui se sont produites au cours des années 2014 et 2015.
2. La lave s’extrude sur les pentes supérieures et peut former des écoulements pyroclastiques de type Merapi , comme le 11 Juillet 2015.
3. Que le dôme est détruit par une ou plusieurs explosions, formant des colonnes capables de générer des flux pyroclastiques éruptifs.
4. le processus de destruction progressive du dôme se poursuit, causé par les exhalaisons quotidiennes qui se manifestent sur le volcan.

L’ UEPCB poursuit le suivi et la surveillance permanente de l’activité volcanique .
De même, la zone d’exclusion établie à 7,5 kilomètres autour du cratère et l’incitation aux personnes à ne pas camper dans les canyons qui drainent le volcan est maintenue.

10/04/2016. Colima , Mexique :

Source : UEPCB

Photos : Uepcb , Miguel Macias .

Confirmation de la nouvelle croissance du dôme du volcan Colima .

Le Système National de Protection Civile a confirmé la croissance d’un dôme de lave, avec un faible taux d’extrusion dans le cratère du volcan Colima.
Grâce à un survol effectué lundi (29), la Protection Civile a noté une augmentation de la taille du dôme de lave et une augmentation de l’activité fumerollienne dans le secteur Sud-Est.

«En parallèle au suivi et à l’observation du Volcan de Fuego, ces derniers jours, il y a eu une activité sismique qui est associée à la remontée du magma, présentant une activité de fumerolle très typique à la montée du matériel magmatique à indiqué la Protection Civile par le biais une déclaration.
L’agence a ajouté que les températures des fumerolles du flanc Nord ont maintenu un niveau élevé par rapport aux autres années, et on continue d’ enregistrer une légère incandescence sur le dessus du volcan.

Par conséquent, le Système National de Protection Civile, a réitéré à la population que la zone d’exclusion à tous les types d’activité est de 5 km de rayon autour du cratère, à l’exception de Montegrande canyon, qui est de 12 km, ceci à cause de la température régnant dans les flux pyroclastiques. Il faut éviter de rester dans les ravins près du volcan, car des pluies soudaines et violentes peuvent déclencher des lahars.

02/03/2016. Colima , Mexique :

Source : angelguardian.mx.

Destruction confirmée du dôme du volcan Colima .

23 février 2016. Le dôme volcanique a éclaté en trois parties et a émis beaucoup de cendres. La Protection civile de Jalisco a confirmé la destruction du nouveau dôme sur la partie supérieure de la cheminée volcanique, de 25 mètres de diamètre et 12 de hauteur, sur le volcan de
Dans une déclaration , ils ont précisé que dans le but de surveiller et d’analyser les conditions d’activité du volcan, le personnel de la recherche scientifique de la zone opérationnelle a mené un survol du volcan.
Ils ont dit que le personnel de l’Unité d’Etat de la protection civile et incendie de Jalisco (UEPCBJ) a fait deux survols à bord de l’hélicoptère de l’escadron aérien tactique du gouvernement de Jalisco. Ils ont également dit que le dôme s’est divisé en trois parties et a émis beaucoup de cendres.

Ils ont noté que le développement de ce nouveau dôme indique le début d’un nouveau processus expansif. Le personnel a noté que les exhalaisons continues, à partir du 1er Juillet 2015, qui ont atteint jusqu’à deux mille 500 mètres de haut, laissaient beaucoup de cendres et de matières volcaniques sur les flancs gauche.
Les deux , cendres et matériaux volcaniques , en général , représentent un danger imminent en cas de coulées de boue et de roches durant les pluies saisonnières ou en cas de tremblement de terre. De tels matériaux seront acheminés par les principaux canyons, ou il s’est déjà accumulé un matériel abondant.

Ils ont souligné que la question des exhalaisons de grande hauteur ne représente pas un danger pour la population ou pour des activités dans la région , effectuées en dehors du périmètre de risque élevé établi sur la carte des risques volcaniques. Actuellement le cratère du volcan Colima a un diamètre de 300 mètres et mesure 120 mètres de profondeur.
Il a été souligné que l’ UEPCB poursuit la formation de la population dans les communautés environnantes, ainsi que la surveillance et le suivi de l’activité volcanique 24 /24 heures . La zone d’exclusion de 7,5 kilomètres est maintenue autour du cratère, et les gens ont été invités à ne pas camper près des canyons de drainage du volcan .

24/02/2016. Colima, Mexique :

Source : El Universal

Photos :  elmetropolitanodigital.com.

Après un survol privé mené ce mardi , l’enseignant-chercheur de l’Université de Colima , Nick Varley, a été en mesure de voir quelque chose qu’il pressentait quelques jours avant grâce aux Webcams de Mexico: un petit dôme de lave se développe dans le cratère du volcan de Colima.

Une semaine plus tôt, il ne voyait plus ,la nuit, d’incandescence à l’intérieur du cratère, «quelque chose qui ne peut être expliqué par l’émergence de magma frais ». Donc, pour en apprendre davantage sur la situation, lui et plusieurs de ses étudiants ont payé un vol pour le cratère du volcan afin d’observer directement s’il avait un nouveau dôme ou non.
Depuis Juillet l’année dernière, le comportement commun des éruptions du volcan ont été explosives, pas d’accumulation de magma.

Le scientifique de l’Université de Colima explique, au sens large, qu’il y a deux types d’éruptions : les effusives, et les explosives. Dans le cas effusif, le magma , de façon passive, est sous la forme d’un liquide visqueux, quelque chose comme de la pâte dentifrice. Ce magma lentement arrive en surface , forme un dôme qui peut alors remplir le cratère, et sous son propre poids avec l’aide de la gravité, il déborde et glisse sur les flancs du volcan.
Dans les éruptions explosives, ce qui prévaut sont les gaz. Avec eux, la sortie est plus violente que passive. Le magma sort, mais aussi avec des cendre et des roches (appelées par les experts « balistiques »), bien qu’avec la distance, nous ne pouvons voir que des cendres.
Avec ce vol , ils ont pu voir qu’il y a un petit dôme, d’ environ 25 mètres de diamètre et 10 de haut, ce qui est encore faible dans un cratère d’environ 300 mètres de diamètre. En outre, ils ont noté un point du dôme, avec la caméra thermique, ou il y a des températures de 700 degrés Celsius. Cette mesure, si elle était faite directement, dit il , serait d’environ 850 degrés.

La zone la plus chaude dans le cratère, mesurée lors d’un survol il y a un mois, a t- il indiqué, correspond à celle qui a été « envahie » par le nouveau dôme. En outre, le cratère actuel, a déclaré Nick Varley, est plus profond que les années précédentes. « Cela signifie qu’il faudra plus de temps pour être rempli de magma ».
Le nouveau dôme, a t-il dit, « marque un nouvel épisode de l’épanchement, et il est important d’en être conscient , car si on augmente son taux de croissance , cela pourrait augmenter la possibilité d’un autre effondrement, comme en Juillet l’année dernière, ce qui créerait une situation de risque potentiel « .

Une estimation grossière, a t-il dit, le taux de croissance du dôme serait de 0,02 mètres cubes par seconde. Mais pour avoir une valeur plus exacte , d’autres mesures sont nécessaires, puisque la croissance d’un dôme peut être jusqu’à 10 mètres cubes par seconde.

20/02/2016. Colima , Mexique :

Source : Ucol.mx

Une colonne de cendres s’est élevée de 10.000 pieds dans le ciel après une violente explosion du volcan de Colima, dans le centre du Mexique. L’événement a été capturé par les cameras Web installées par les scientifiques , afin de surveiller le volcan actif dans la province de Jalisco.
Le timelapse des images grandioses montre le volcan qui a éclaté vendredi dernier. La montagne est toujours en éruption , avec des explosions intermittentes variant de 3,000ft à 9,800ft en hauteur.

Les images de la webcam, installée en face de la montagne pour enregistrer l’activité volcanique, sont en cours d’analyse par une équipe spécialisée à l’Université de Colima.
Le Colima est l’un des volcans les plus actifs en Amérique centrale, l’éruption n’était pas la première pour les habitants, qui ont subi la colère de la montagne aussi récemment qu’en Juillet à 2015.
Colima, un petit Etat de l’ouest du Mexique, à environ 155 miles (250 km) de Guadalajara, a subi plus de 30 périodes d’éruptions, y compris plusieurs explosions importantes au cours des dernières années, couvrant souvent les villes dans ses dépôts de cendres.

02/02/2016. Colima, Mexique :

Source : rt.com

Le volcan de Colima émet un nuage de cendres de deux kilomètres de haut.

23 janvier 2016. Le volcan de Colima a émis un nuage à environ deux kilomètres de haut avec une faible teneur en cendres, a déclaré le coordinateur national de la protection civile, Luis Felipe Puente .

Le fonctionnaire du ministère de l’Intérieur (Segob) a dit que l’émanation du Colima, situé à la frontière des États de Jalisco et Colima, a eu lieu à 10h14 samedi, et les vents l’on dispersée vers le Sud.
Les villes environnantes du Fuego de Colima sont invitées à se tenir informées et de prendre des précautions, surtout en cas de chutes de cendres, car leurs effets sur la santé peuvent durer longtemps.

Si vous affectés par des chutes de cendres, il vous est suggéré de vous couvrir la bouche et le nez, de garder les yeux propres ainsi que la gorge , de porter des lunettes, et de fermer les fenêtres, de couvrir les plans d’eau pour qu’ils ne soient pas contaminés, de rester à l’intérieur des maisons, balayer les cendres sans les jeter à l’égout.

24/01/2016. Colima , Mexique :

Source : eluniversal.com.

Photo : Hernando Alonso Cervantes Rivera.

Le volcan de Colima a enregistré une exhalaison de cendres qui a atteint les 1 500mètres de haut. La colonne s’est inclinée sur les municipalités du sud de Jalisco

Colima, Mexique, 19 Janvier 2016. Le mardi matin à 08h 27 heures, le volcan de Colima a émis une exhalaison dirigée côté ouest du volcan.

Les chercheurs de l’Observatoire du volcan de Colima, ont estimé que l’événement aurait généré un panache de cendres de plus de mille 500 mètres de haut.
La direction de ce nuage de cendres s’est inclinée sur les municipalités situées au sud de l’État de Jalisco.
Les autorités de Colima et Jalisco, maintiennent une alerte préventive sur la chute possible de cendres.

Le niveau d’alerte du volcan continue au « semáforo volcánico color amarillo » ( couleur jaune) , soit en phase préventive.

20/01/2016. Colima, Mexique :

Source : noticieros.televisa.com

Photo : Webcamdemexico

Sur la base des images satellite, des données de vent, des images de webcam, et des avis de la ville de Mexico MWO, le VAAC de Washington a rapporté que au cours de la période du 30 Décembre au 3 Janvier et le 5 janvier les panaches de cendres du Colima se sont élevés à des altitudes de 4,6 à 6,7 km (15,000-22,000 pieds ) et ont dérivé vers le Nord-Ouest, le Nord, le Nord-Est, et l’Est.

le volcan continue de produire des éruptions explosives de taille moyenne à intervalles irréguliers variant entre 2 et 8 heures.
La plupart des explosions sont riches en cendres et accompagnées par des manifestations électrostatiques ( foudre ) dans la colonne d’éruption.

09/01/2016. Colima, Mexique :

19,514 ° N, 103.62 ° W
Altitude 3850 m

Source: Washington Volcanic Ash Advisory Center (VAAC)

Photo : Hernando Rivera

Le volcan de Colima a crée une animation pour Noël avec des éruptions la veille de Noël, le jour de Noël et encore aujourd’hui.
Des colonnes de cendres et de la fumée ont été émises hier vers le ciel à une hauteur de 2,2 kilomètres, ce qui a déclenché plusieurs avertissements des autorités fédérales de la protection civile. Des chutes de rocher jusqu’à 50 centimètres de diamètre et de cendres sont les deux dangers à surveiller par quiconque se trouvant dans les environs du volcan .

La protection civile, les autorités de l’Etat de Jalisco et de Colima et l’Université de Colima maintiennent la surveillance continue du volcan actif, également connu sous le nom de Volcan de Fuego, pour tenir les résidents de la région au courant de tout danger.

En cas de chute de cendres, disent-ils, un chiffon ou un masque humide doivent être utilisés pour couvrir le nez et la bouche et l’utilisation de lentilles de contact doit être évité . Les yeux et la gorge doivent être maintenus propres avec de l’ eau pure.Le volcan , à cheval entre Jalisco et Colima a été en éruption régulièrement.

27/12/2015. Colima, Mexique :

Source : Mexico Dailynews

Photos : Webcamsdemexico