Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Des panaches de cendres se sont élevés jusqu’à 3 km a.s.l. et se sont étendus jusqu’à environ 50 km vers le Nord-Est du volcan. Le volcan Chikurachki n’est pas surveillé avec des instruments sismiques. Le KVERT a suivi l’activité par satellite et reçoit des observations visuelles occasionnelles de ce volcan. Le KVERT continue de surveiller le volcan Chikurachki .
Des explosions de cendres jusqu’à 32.800 pieds (10 km) a.s.l. pourrait survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions internationaux volant à basse altitude.

Le Chikurachki, le plus haut volcan sur l’île Paramushir dans le nord Kuriles, est en fait un relativement petit cône construit sur un haut édifice volcanique datant du Pléistocène. Des dépôts de scories oxydées , basaltiques à andesitiques couvrent la partie supérieure du jeune cône , lui donnant une couleur rouge distinctive. Des éruptions basaltiques pliniennes fréquentes ont eu lieu au cours de l’Holocène. Les coulées de lave du Chikurachki ( 1781 m de haut ) ont atteint la mer et forment des caps sur la côte Nord-Ouest. Plusieurs coulées de lave jeunes émergent aussi sous la couverture de scories du flanc Est. Le groupe Tatarinov de six centres volcaniques est situé immédiatement au Sud du Chikurachki, et le groupe de cônes de cendre Lomonosov, la source d’une coulée de lave datant de l’Holocène précoce ,qui a atteint la selle entre la crête Fuss , à l’Ouest, se trouve à l’extrémité sud de l’axe Nord – Sud du complexe Chikurachki-Tatarinov. Contrairement à la fréquence d’activité du Chikurachki , les volcans Tatarinov sont largement modifiés par l’érosion et ont une structure plus complexe. La tephrochronologie témoigne d’une seule éruption dans le temps historique du Tatarinov, bien que son cône Sud contienne un cratère de soufre incrusté de fumerolles qui étaient actives le long du bord d’un lac de cratère jusqu’en 1959.

30/03/2016. Chikurachki , Iles Kouriles Nord, Russie :

Source : Kvert , GVP.

Photo : Alexander Belousov .

20/04/2015. Popocatepetl , Villarica , Chikurachki .
20/04/2015.

Popocatepetl , Mexique :

Dans les dernières 24 heures le système de surveillance du volcan Popocatepetl a enregistré 44 exhalaisons d’intensité moyenne, dont certaines accompagnées de vapeur et de gaz ainsi que sept explosions accompagnées d’émissions avec une petite quantité de cendres , dissipées par les vents du nord-est , à des hauteurs d’environ 1500 m au-dessus du cratère. 84 minutes de faible amplitude de tremor harmonique ont également été enregistrées.

popocatepetl

Vers 16:36 heures hier, a commencé un train d’ explosions de petite intensité accompagnées par l’émission de vapeur d’eau, de gaz et de petites quantités de cendres vers le nord à une altitude de 300 m au-dessus du cratère . Certaines des explosions ont été accompagnées par l’éjection de fragments incandescents qui sont tombés sur les pentes Nord et Nord – Est , à des distances comprises entre 100 et 500 m du cratère . Le train d’explosions s’est terminé à 23:30 heures hier avec une durée de sept heures.L’activité présenté par le volcan au cours des dernières 24 heures est prévue au sein du niveau actuel de vigilance volcanique . Au moment de ce rapport , on voit clairement le volcan avec une petite émission constante de vapeur et de gaz vers le nord à une altitude de 200 m sur le cratère.

Source : Cenapred .
Photo : Isai Carreto

Villarica , Chili :

L’enregistrement du type de signal de tremor , essentiellement associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, a été caractérisée par la poursuite d’une tendance stable en amplitude au cours de la période évaluée . Les valeurs de déplacement réduits [DR, paramètre indiquant la taille du signal sismique à la source] maximale atteinte étaient de 10 cm2 alors que la moyenne est d’environ 7 cm2, Ces valeurs sont considérées comme modérées.

villarica

Sept cent trente (730) événement de type longue période [ LP, signal sismique enregistré
associé à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan], de magnitudes locales [ ML , mesure de la taille des tremblements de terre sur la base des caractéristiques de l’amplitude du déplacement sismique] égale et en dessous de M 1,6 et un déplacement réduit (DR) maximum de 16 cm2, valeurs considérées comme modérées à faible pour ce volcan ont été notés. Le contenu spectral des événements de type LP et de tremor est resté stable, avec des fréquences dominantes entre 0,9 et 4,7 Hz, le plus persistant dans un « pic » à 1,8 – 1,9 Hz . Cinq (5) événement de type VT ont été enregistrés [associés à la rupture des roches] avec une amplitude maximale [ML] égal à 1,7, événements situés à 4,5 km à l’Est du cratère à une profondeur de 4,3 km.

Le système reste dans une phase instable et pourrait évoluer dans une nouvelle impulsion éruptive. Par conséquent, le niveau d’alerte reste à ORANGE.

Source : Sernageomin
Photo : frentefantasma.org

 

Chikurachki , Nord Kouriles, Kamchatka :

Précédent Code couleur de l’aviation Couleur: vert
Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE
Altitude sommet : 5956,48 m (1816 m)
N 50 ° 19 E 155 deg min 27 min

Selon les données visuelles par le correspondant du KVERT de Severo-Kourilsk (île Paramushir), une « plume » de gaz-vapeur contenant de petites quantités de cendres était observée le 18 Avril 2015. L’activité du volcan continue.
L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude

Chikurachki

Chikurachki, le plus haut volcan sur l’île Paramushir dans le nord des iles Kouriles, est en fait un relativement petit cône construit sur un haut édifice volcanique du Pléistocène . Des dépôts oxydés basaltique-à-andésitique de scories couvrant la partie supérieure du jeune cône donnent une couleur rouge distinctive. Des éruptions basaltiques pliniennes fréquentes ont eu lieu au cours de l’Holocène. Les coulées de lave depuis le haut du Chikurachki ont atteint la mer et forment des caps sur la côte nord-ouest; plusieurs coulées de lave jeunes émergent aussi de dessous la couverture de scories sur le flanc est.

Chikurachki

Le groupe Tatarinov , de six centres volcaniques , se trouve immédiatement au sud du Chikurachki, et le groupe du cône de cendre Lomonosov, source d’une coulée de lave de l’Holocène qui a atteint la selle entre ce groupe et Fuss Peak à l’ouest, se trouve à l’extrémité sud du complexe Chikurachki -Tatarinov. Contrairement au Tchikouratchki fréquemment actif , les volcans Tatarinov sont largement modifiés par l’érosion et ont une structure plus complexe.

Source : Kvert , GVP .
Photo : L. Kotenko , IVS FEB RAS, Oregon States University