Deux voyages en Islande étaient programmés en mars cette année sur la thématique des aurores boréales. Une météo excellente et une activité aurorale particulièrement intense ont favorisé le succès de ces deux séjours.

Pour ceux qui n’étaient pas du voyage, la galerie photo ci-dessous nous permet de vous faire partager les grands moments d’observation des aurores que nos clients ont vécus lors de ces séjours.

[cincopa AEJAALLouw-I]

Pour mémoire, les aurores boréales sont directement liées à l’activité du soleil et aux cycles solaires qui correspondent à des pics d’activités récurrents en moyenne tous les 11 ans. Ainsi, l’hiver 2012/2013 et l’hiver 2013/2014 doivent être des périodes privilégiées d’observation. Le mois de mars 2013 n’a pas dérogé aux prévisions !

Pesnell (NOAA/NASA Solar Cycle Prediction Panel) observe que le nombre de taches solaires est monté en flèche en 2011, est redescendu en 2012 et il s’attend à une remontée en 2013. « Je crois pouvoir dire avec certitude qu’un nouveau pic d’activité se produira en 2013 et se prolongera peut-être même jusqu’en 2014 », prédit-il.

 Photos : S. Chermette / E. Le Berre / S. Vechard

Pour ceux qui souhaiteraient nous rejoindre pour un voyage sur le thème des aurores boréales, vous pouvez réserver dès maintenant l’un des séjours ci-dessous :

9 jours au cœur du désert Islandais pour observer les aurores boréales :

  • Départ unique du 23/11 au 01/12/2013

 

Voyage sur la côte Sud de l’Islande, étoiles et lumières polaires :

  • Du 23 /02 /14 au 02 /03 /14
  • Du 02 /03 /14 au 09 /03 /14

 

Autotours en Islande et aurores boréales : 

5 jours en Islande sur la côte sud pour profiter des aurores boréales

8 jours en Islande sur la côte sud pour profiter des aurores boréales

 

 

Très belle vidéo de  la caldeira du Tengger sur Java en Indonésie où la voûte céleste et la Voie Lactée jouent avec le Bromo, le Batok et le Semeru.

La vidéo ICI ou en cliquant sur la photo ci-dessous.

Le photographe Justin Ng a fait un travail remarquable sur ce site déjà connu comme l’un des plus beau paysages d’Indonésie.

Merci à C. Grandpey pour le partage de cette information. (son blog)

Retrouvez nos voyages en Indonésie et découvrez les volcans de Java.

Tout le monde a déjà entendu parler des aurores boréales… oui, mais dans le fond, qu’est-ce que c’est ? L’aurore polaire ( boréale pour celle qu’on observe dans l’hémisphère nord, australe pour celle de l’hémisphère sud ) est un phénomène physique : c’est le résultat de la collision entre les particules rapides de la magnétosphère et les atomes et ions de la ionosphère. Lors des éruption solaires, des particules, principalement des électrons, sont propulsées en direction de la terre et de sa magnétosphère. Elles se dirigent vers les pôles et leur collision avec l’atmosphère crée ces phénomènes lumineux exceptionnels. Les aurores peuvent durer plusieurs minutes, et sont soit rouges, soit jaune-vert. Il y en a tout le temps, mais pour les voir, il faut que toutes les conditions soient réunies : un ciel noir, clair et dégagé, sans pollution lumineuse. L’hiver est donc la période idéale pour les observer, mais il est également possible d’apercevoir une aurore lors d’une nuit d’été dégagée !

Découvrez nos voyages d’observation des aurores boréales.

La tempête solaire qui a atteint la terre le semaine dernière et qui était provoquée par deux éruptions de plasma solaire devait être d’après l’agence américaine des océans et de l’atmosphère (NOAA) niveau trois (sur cinq), ce qui en aurait fait la plus puissante depuis 2006. Elle a finalement été classée force un, de même force que celle qui s’était produite le 23 janvier.
Ainsi, elle n’a provoqué aucune perturbation dans les communications satellitaires. Joseph Kunches explique qu’il est « très difficile, voire quasiment impossible, de prédire la direction du champ magnétique en observant une éruption de plasma solaire ».
Toutefois, les éjections de masse coronale à l’origine de cette tempête, lors de leur contact avec le champ magnétique terrestre on crée de belles aurores boréales qui ont pu être observé dans les hautes latitudes telles que l’Islande.
L’observation du cycle solaire laisse pensé que l’activité solaire sera à son maximum en 2013, de quoi nous préparer un bel « hiver auroral » l’année prochaine !

Contactez-nous dès aujourd’hui pour nos séjours d’observation des aurores boréales 2013.

LIRE TOUTES NOS NEWSLETTERS

N’attendez pas pour rester au courant de nos actualités scientifiques et touristiques. 
Inscrivez-vous dès maintenant

Nom:
Email:

Les autorités américaines ont annoncé que la plus forte éruption solaire observée depuis 2005 s’était déclenchée dimanche. Cette éruption a projeté dans l’espace une grosse masse coronale, autrement dit un nuage de plasma solaire au champ magnétique intense. Cette éruption se classe en catégorie 3 sur une échelle qui en compte 5.

Retrouvez l’article publié dans « Le Monde » ici.

Les aurores boréales accompagnent souvent les éruptions solaires. Depuis 2011, le soleil est dans une phase très active laissant pour cette année, comme l’année dernière, de grandes chances de profiter du spectacle fascinant que sont les aurores boréales, pour ceux qui comme nous voyageront en arctique cet hiver. D’après l’astronome Thorsteinn Saemundsson qui suit de très près les éruptions solaires, il est difficile d’estimer précisément l’arrivée des aurores boréales liées aux éruptions.

Il reste quelques places :

Aurores boréales et découverte de l’Islande (séjour accompagné du 19 au 26 février 2012).

Autotour Islande et aurores boréales.

 

Les autorités comme les vacanciers s’inquiètent de la propagation du nuage de cendres du Grimsvötn (Islande) et redoutent que l’histoire se répète avec une fermeture à grande échelle de l’espace aérien européen pendant une longue période. C’est pourquoi, l’Agence spatiale européenne (ESA) a modélisé l’éruption et la dispersion de son nuage de cendres. Le modèle SEM prévoit ainsi la trajectoire du nuage dans l’espace aérien européen.

Pour découvrir l’animation de l’ESA, cliquez ici

Les mesures radar prises au sol en Islande indiquent que le panache de cendres a atteint une hauteur de 12-17 km et et se déplace vers le nord. Les scientifiques continuent de penser que celui-ci devrait n’avoir que peu d’incidence sur l’espace aérien de l’Europe continentale.

Comme souvent dans le volcanisme, le volcan a aussi émis beaucoup de dioxyde de soufre qui s’est également dissipé vers le nord avec les vents d’altitudes.

L’animation montre l’évolution de la position et de la densité du nuage de cendres volcaniques (en unités de g/m2) à partir de 20h00 (22h00 en France) le 21 (peu après le début de l’éruption) et fait des prévisions jusqu’au  27 mai. Ces dernières sont évidemment sujettes à beaucoup d’incertitudes en fonction de la variabilité de la puissance de l’éruption et des conditions météo…  Deux sciences au sein desquelles les pronostics sont difficiles !

Retrouvez nos voyages « Spécial éruption » qui vous amènent en Super Jeep sur le Vatnajökull au plus près du site éruptif. Contactez-nous

Retrouvez toutes nos newsletters ici

 


Photo Eyjafjallajökull 2010

Le concours annuel du « The World At Night » (TWAN) récompense les photos de nuit sur des sites remarquables par leur beauté ou leur aspect historique. Près de 240 participants issus de plus de 30 pays ont participé cette année dans les deux catégories : « Beauty of the night sky » pour les œuvres purement esthétiques, et  « Against the Light » traitant de la pollution lumineuse.

Le premier prix dans la catégorie « Beauty of the night sky » a été décerné à Stéphane Vetter pour sa photo « A Starry Night of Iceland » qui présente les aurores boréales et la Voie lactée au-dessus d’un paysage Islandais.

Découvrez sa photo ici

Vous aussi, venez découvrir l’Islande, ses aurores boréales et le lagon de Jokulsarlon.


S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

 

La deuxième éclipse solaire de l’année est prévue pour le 1 juin. Elle sera visible dans le grand nord et en particulier au Groenland. Alors que la prochaine éclipse totale de Soleil visible depuis la France continentale n’aura lieu que le 3 septembre 2081…
Pour mieux comprendre les éclipses solaires, vous pouvez regarder cette petite vidéo pédagogique.

Pour organiser votre voyage au Groenland et observer l’éclipse dans un décor inoubliable, contactez-nous

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:


L’émission L a tête au carré (France Inter) présenté par Mathieu Vidard , mercredi 30 mars (14h-15h) a mis sous les projecteurs les aurores Boréales.
Deux spécialistes nous ont permis de mieux connaître ce phénomène, comprendre la formation de ces lumières polaires et partager leurs expériences  :

Invités pour cette émission :
Olivier Grünewald, photographe
Il a réalisé un grand nombre de photo reportages sur les aurores boréales

Jean Lilensten, de l’Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble
Directeur de recherches au CNRS, planétologue à l’Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble. Il travaille sur l’impact de l’activité solaire sur les atmosphères des planètes, dont les aurores sont la manifestation la plus connue et la plus spectaculaire.

Écoutez ou ré-écoutez l’émission ici

Retrouver nos voyages « aurores boréales »

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

Nous avons accompagné du 6 au 13 mars un petit groupe en quête d’observation d’aurores boréales en Islande. Après de nombreuses nuits passées à admirer ce spectacle de lumières polaires féeriques, nous avons pensés qu’il pouvait être opportun de donner quelques petites explications sur ces aurores boréales et d’illustrer tout cela avec certaines des nombreuses photos prises pendant notre séjour en terre Islandaise… Ainsi, vous pourrez partager un peu l’émotion du groupe, improvisé pour l’occasion en « chasseurs d’aurores »…

Qu’est ce que sont les aurores boréales ?
Comment se forment ces aurores ?
Pourquoi la lumière est-elle verte ?
Quels sont les « prédateurs » de ces « lumières polaires » ?

Pourquoi en mars ?

La réponse à ces questions et de nombreuses photos ici…